GLPI

GLPI (Gestionnaire Libre de Parc Informatique) est un logiciel open source permettant de gérer des parcs informatiques. Le projet GLPI a débuté en 2003 et était dirigé par l’association INDEPNET. Au fil des années, GLPI a été de plus en plus utilisé par les communautés et les entreprises.

 

Mise en place d’un serveur GLPI et de Fusion Inventory

1 – Installation de GLPI

Les prérequis sont :
– un serveur WEB
– php7: php7.0-curl, php7.0-gd, php7.0-mysql, php7.0-cli, php7.0-imap, php7.0-ldap, php7.0-apcu, php7.0-xmlrpc
– une base de donnée

Pour commencer, nous allons installer Apache2 (se référer au service http pour l’installation), les paquets concernant PHP 7 et créer une base de donnée sous MariaDB.

Pour la création de la base de donnée nous effectuerons les commandes ci-dessous :

Nous avons ici créé une base de donnée glpi et un utilisateur user_glpi ayant pour mot de passe Ligfy! auquel nous avons donné tous les droits sur la base de donnée.

 

Il nous faudra maintenant récupérer l’archive de GLPI :


 

Nous allons ensuite décompresser l’archive glpi, copier le répertoire dans /var/html/www/html/ pour qu’il soit accessible par le serveur WEB et attribuer les droits sur le répertoire glpi à www-data :


 

Dès à présent, nous pouvons nous connecter à GLPI via un navigateur WEB en saisissant http://@_IP/glpi :

 

Il faudra alors définir la langue, accepter les termes de la licence et cliquer sur « installer ». Ensuite, nous vérifieront que tous les voyants sont verts pour continuer l’installation :

 

Nous devons désormais nous connecter à la base de donnée en saisissant les informations adéquates :

 

Sur la page suivante, nous sélectionnerons la base de donnée glpi et un message « OK – La base a bien été initialisée » apparaitra.
Nous noterons les logins et mots de passe sur la page suivante et cliquerons sur « utiliser GLPI » :

 

L’installation de GLPI est maintenant terminée, nous pouvons nous connecter à l’aide des identifiants ci-dessus.

 

Nous allons donc continuer avec l’installation de Fusion Inventory, un plugin qui nous permettra de récupérer les informations d’un parc informatique dans les moindres détails.

 

2 – Installation de Fusion Inventory

Nous allons commencer par récupérer l’archive de Fusion Inventory :

 

Ensuite, nous allons décompresser l’archive dans le répertoire /var/www/html/glpi/plugins et attribuer les droits sur le répertoire à www-data :

 

Pour installer et activer le plugin, nous nous connecterons sur GLPI et nous irons dans Configuration>Plugins :

Le plugin est désormais installé et activé, pour continuer, nous devons installer les agents sur les machines dont nous souhaitons avoir les remontées d’informations.

 

3 – Installation de l’agent Fusion Inventory

Sous Linux :

Pour installer l’agent, nous allons commencer par installer les paquets dépendants suivants :

 

Ensuite, nous devons récupérer les sources de l’agent Fusion Inventory :

 

Nous continuerons en installant l’agent de cette manière :

 

Il va maintenant falloir configurer l’agent en intervenant sur le fichier /etc/fusioninventory/agent.cfg en indiquant server = http://@_IP_du_serveur/glpi/plugins/fusioninventory/ à cet endroit :

 

Il sera ensuite nécessaire de redémarrer l’agent : systemctl restart fusioninventory-agent.service.
Nous testerons la remontée d’information en forçant l’inventaire avec la commande fusioninventory-agent et en nous rendant sur l’interface WEB de GLPI pour constater la présence de la machine où est installé l’agent :

 

Sous Windows :

Il suffit de se rendre sur le site de GLPI afin de télécharger l’agent, puis de lancer le ficher exécutable téléchargé. Durant l’installation, dans le champs « Remote Targets », il va falloir indiquer la même chose que dans le fichier /etc/fusioninventory/agent.cfg sous Linux : http://@_IP_du_serveur/glpi/plugins/fusioninventory/. Pour une installation rapide, nous cocherons la case « installation rapide ».

Ensuite, pour forcer l’inventaire, il nous faudra, via un navigateur WEB, entrer http://IP_de_la_machine:62354 (62354 est le port par défaut) dans la barre URL.

Enfin, nous constaterons la remontée des informations sur le serveur GLPI :